Vente de véhicules neufs d'exposition ou de direction et location de véhicules en LLD et LOA à prix discount

Guide Auto: Bien calculer sa consommation de carburant

Guide auto : bien calculer sa consommation.

Pendant très longtemps, la consommation de carburant se résumait à 2000xpf par semaine, tout type de voiture confondu. Evidemment, le prix de l'essence, moins couteux qu'aujourd'hui, en était la raison principale et dissimulait parfaitement la piètre efficacité de cette mécanique qui consommait énormément.

Aujourd'hui, sachant qu'un litre d'essence coûte environ 145xpf, la consommation de carburant est devenue un critère essentiel à prendre en compte lors de l'achat d'une voiture.

Elémentaire mon cher Watson !

Il est évident que d'autres critères viennent s'ajouter  pour influencer la consommation de carburant mais personne n'est surpris lorsqu'on lui informe que les gros moteurs consomment beaucoup plus que les plus petits. Il faudrait prendre en compte que le même type de véhicule peut contenir de réelles différences de consommation selon le type de  transmission. Une voiture possédant une transmission intégrale est plus demandeuse que la version à 2 roues motrices, alors qu'il y a peu de temps, une transmission manuelle se nourrissait beaucoup moins qu'une automatique étant donné qu'elle était munie habituellement de rapports additionnels.

Savoir calculer sa consommation

Beaucoup de moyens de transport disposent désormais d'ordinateur de bord qui affiche la consommation moyenne de carburant. Normalement, pour la calculer, il faut se baser sur les trajets effectués auparavant. Si l'indication de la valeur n'est jamais remise à zéro, seule la somme de la consommation de carburant de touts les trajets sera indiquée. Remettre à zéro cet indicateur permettra de connaître la consommation pour le parcours maison-travail par exemple, ce qui est très utile. Ne pas pour autant généraliser et conclure que ce sera la consommation moyenne du véhicule, il faut également prendre en compte les trajets en zone urbaine, qui sont plus ou moins longues.
Autre conseil : se méfier des chiffres que le constructeur annonce.

Remarquer qu'entre manufacturiers, les manières d'évaluer ne sont pas identiques malgré les règles imposées par les autorités. Il y a peu de temps, certains industriels ont dû revoir leur chiffre  et indemniser un bon nombre de clients pour avoir diffuser des données de consommation à la baisse.

La méthode du Guide

En complément de ces calculs, il est possible d'évaluer sa propre consommation, celle qui correspondra à nos habitudes quotidiennes. Cette prise de données doit être faite à maintes reprises et devra se prolonger sur chacune des périodes en étant sûr d'ajouter les trajets habituels.
Pour augmenter la précision du résultat, on peut éliminer les 2 ou 3 meilleures ou mauvaises consommations obtenues car elles ne représentent pas la moyenne.

Le concept consiste à remplir au maximum le réservoir du véhicule.  Ensuite, prendre note du kilométrage affiché à ce moment. Lorsque le réservoir se videra, le remplir au maximum à nouveau et noter encor une fois le kilométrage  à l'odomètre.

Avec la quantité de litre pompé par la voiture, calculer l'équation suivante pour connaître la consommation de carburant(en litre aux 100 km) :
(Nombre de litres x 100) / (km à la fin-km au début)
En appliquant cette formule, on remarque sans peine lorsque la voiture est en plein trafic ou lorsque l'allure est basse. Ayant parcouru peu de kilomètre, le résultat sera catastrophique. Par exemple :
(52 litres x 100) / (825-750) = 69 litres/100km
Au contraire, si l'on avance à une allure de 80 km/h sur une autoroute en parcourant le maximum de kilomètres, la consommation sera très bien. Par exemple :
(52*100) / (1450-750)= 7.4 litres/100km
 
Conseils utiles 

Au moment de noter la mesure, prendre en compte l'environnement. Penser à prendre plusieurs échantillons sous différentes conditions climatiques : comme des vents forts, venant de face ou de dos. Egalement par temps humide ou sec : à 45 °C et 20 °C, en montage ou sur des terrains plats, et aussi sur chaussée mouillées et par tep de pluie. Ceci permettra d'avoir un résultat plus juste.
Et en fin de compte :

Les résultats seront beaucoup plus précis si les données sont prélevées manuellement car elles reflètent vos gestes habituels.